COMPRENDRE LA TIMIDITE, LA SURMONTER ET ÊTRE SOI-MEME





Pour mieux comprendre le fait de la « connaissance de soi », il serait primordial d’aborder une terminologie essentielle qui pourrait empêcher une personne d’affirmer sa vraie personnalité : « LA TIMIDITE ».

Comment donc comprendre la timidité, la surmonter et être soi-même ?

PARLONS DE TIMIDITE 

Dans la société actuelle où tout est fondé sur les défis et les réalisations par l’effort, souffrir d’anxiété sociale, et en particulier de la timidité peut-être considéré comme un handicap, dans la mesure où chacun dans sa vie, doit affronter des situations particulièrement intimidantes (passer un examen, prendre la parole en public, engager la conversation avec des inconnus…).


Cette démarche donc, vise à identifier les causes et les inconvénients de cette pathologie, dans le but d’y apporter des solutions simples et applicables à tous, afin de les surmonter et être soi-même.

Il serait judicieux pour nous, avant de commencer, de donner une définition à ce mal silencieux qui fait franchement des victimes dans notre société.

Chez l’être humain, la timidité est un sentiment d’insécurité que certaines personnes expriment lorsqu’elles se trouvent au contact de leurs semblables, qu’elles parlent à d’autres personnes, leur  demandent des faveurs…

Elle pourrait aussi se définir, par un manque de hardiesse, d’assurance et de décision dans l’action ou la pensée.  La timidité a de nombreux synonymes tels que : l’embarras – le gêne – la peur – l’hésitation – la crainte – le manque de confiance – le trac etc.

Ce mal pernicieux aurait plusieurs sources, mais les plus importantes à notre sens sont : la vulnérabilité génétique, l’environnement familial, les événements vécus, la culture… ; éléments d’ailleurs sur lesquels nous nous appuierons pour la rédaction de notre prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *